• Ce site s’adresse au public, aux enseignants de mathĂ©matiques des niveaux scolaires ou universitaires, aux chercheurs en didactique et en Éducation, curieux de connaĂ®tre les origines et l’évolution d’une des premières approches modernes de la didactique scientifique et de l’éducation mathĂ©matique.

    S’y trouvent :
    ■ des textes (publications, articles, notes d’observations,…) et des dossiers thématiques accompagnés de commentaires actuels.
    ■ un cours 2010 : les concepts et les expériences de la théorie des situations
    ■ une chronique : évènements, souvenirs, ou réponses à des lettres de visiteurs.

    Les dépôts successifs sont présentés comme les numéros d’un journal, mais on peut accéder directement à tous

  • Le journal du site numĂ©ro 12

    Les numéros successifs de ce Journal présentent tous les documents nouvellement mis à la disposition des visiteurs de ce site sous les rubriques suivantes :
    Editorial, Chroniques, Archives Brousseau, Dossiers et Commentaires, la suite du cours, les mises Ă  jour des pages du COREM et des Biographies de GB et de Lucienne FĂ©lix. La pĂ©riodicitĂ© du journal est prĂ©vue… Variable! Les Ă©ditoriaux, les Chroniques, les commentaires, le cours seront le plus souvent des textes nouveaux.
    Tous les articles publiés déposés auront figuré dans un numéro de ce journal et ils resteronnt évidemment accessibles à partir des autres onglets.

    Au sommaire :

    Le journal n° 12

    Le journal n° 12

    Passé et Présent de la TSDM
    Journal Numéro 12                 14 décembre 2012

    Editorial : Bilan et perspectives.

    Les dates de parutions du journal montrent un net ralentissement de l’activité du site. Ma participation à d’autres travaux encore inachevés m’a tenu éloigné de lui. J’espère que les retombées de ces travaux raviveront l’intérêt des lecteurs dans les prochains numéros.

    Les archives : Des archives ont été régulièrement déposées sur le site. Elles ont concerné d’abord les articles et les œuvres les mieux publiés ou les plus importants, et les plus anciens et les plus récents à l’exclusion de ceux qui sont encore sous entre les mains d’éditeurs.

    Il s’y est ajouté d’abord la littérature grise : les publications internes aux IREM élaborés dans des groupes de formation ou  de recherche pour des groupes similaires.

    Nous avons décidé, Florence Esmenjaud et moi, dans les derniers numéros de placer, en annexe de certains textes, des comptes rendus et/ou des notes de travail susceptibles d’intéresser les curieux. Ils ne sont pas atteignables directement à partir de la bibliographie par années. Nous réfléchissons à un moyen commode de les répertorier sans les confondre avec les textes publiés.

    Lire la suite

    Dossier n° 12 : La division euclidienne (1970-77)

    « Si un homme peut diviser, tout le reste sera facile parce que tout le reste est impliqué dedans » déclarait Pacioli au 15ième siècle comme le rappelle David Block[1]. Cette opération multiforme et omniprésente est aujourd’hui indispensable dans de nombreux secteurs professionnels et c’est seulement à ce tire qu’elle a pu être aujourd’hui être considérée comme élémentaire. Ce n’était pas le cas au 18ième siècle où D’Alembert pouvait l’apprendre tardivement (3 ans avant son entrée à l’Académie si ma mémoire est bonne).

    Il est vrai que la notion a encore évolué. Mais le concept de « division » reste aujourd’hui toujours aussi fondamental dans tous les secteurs des mathématiques de la scolarité la plus longue, et chacun de ces secteurs dévoile à son propos des aspects nouveaux. A fur et à mesure de la construction de nouvelles structures, naturels, rationnels,  réels, complexes, quaternions,…, matrices, p-addiques… la question de l’inversion de certaines opérations fait apparaître des opérations nouvelles aux propriétés différentes, que l’on appelle néanmoins « division ».

    Ces habitudes économisent du vocabulaire, mais pour les élèves elles provoquent des obstacles didactiques difficiles à surmonter. Les connaissances des élèves sur ce concept ne cessent de s’enrichir tout au long de la scolarité. S’il est jugé commode de conserver une même appellation, « la » division change fréquemment de significations, elle est constamment à redéfinir, ce qui rend son enseignement complexe. De nombreuses études didactiques ont exploré la multiplicité des opérations et des conceptions.

    Les notes publiĂ©es dans ce dossier tĂ©moignent de nos efforts pour concevoir un processus – une vĂ©ritable « aventure Ă©pistĂ©mologique » – qui suscite l’élucidation de ces difficultĂ©s par des rencontres victorieuses avec des situations appropriĂ©es.

    Lire la suite
    Le COREM
    Le Centre d'observation et de recherches sur l'enseignement des mathématiques et les Ecoles Michelet de Talence ont été pendant 25 ans le laboratoire de didactique expérimentale des mathématiques le plus avancé, comment fonctionnait-il ? Ce site est celui où tous ceux qui ont travaillé à ce projet à un titre quelconque : conseilleurs, formateurs, chercheurs, etc. et principalement instituteurs des écoles Michelet, peuvent déposer leurs témoignages ou leurs apports personnels. Peut-être permettra-il de faire connaître l'histoire incroyable de ce projet unique en son genre, depuis sa conception (1964-1973) et sa fondation (1973- 1975), son fonctionnement, jusqu'à la fin du contrat (1975-1998), et la mise à disposition de ses archives (2000/2010). Lire la suite
    Lucienne FĂ©lix
    La place des ouvrages et des publications de Lucienne Félix, chaînons indispensables dans la genèse de la didactique, est sur ce site, auprès des travaux qu'ils ont inspiré. Y seront joints tous les documents et souvenirs propres à honorer la mémoire de ce pionnier, mentor de l'auteur de ce site. Lire la suite