La Monographie d’un enfant en difficulté l’enfant Gaël 1978

Vendredi, 6 juillet 2012 | 3 277 vus
La Monographie d’un enfant en difficulté l’enfant Gaël 1978 Résumé : Gaël est un enfant intelligent mais en échec électif en mathématiques. En l’observant en classe et en lui proposant diverses situations, nous avons émis l’hypothèse que Gaël mettait en œuvre une stratégie d’évitement du « conflit de savoir » : en refusant inconsciemment d’assumer sa part de responsabilité pour répondre, il ne pouvait apprendre. Il était possible de proposer des explications psychologiques à ce phénomène, mais elles focalisaient l’attention sur les seules caractéristiques de l’enfant et ne fournissaient pas les moyens de transformer ce comportement. L’analyse didactique a permis aux expérimentateurs d’explorer les contraintes d’une situation didactique, et de concevoir un dispositif qui a progressivement engagé Gaël dans un défi, tout en offrant la possibilité au professeur de se mettre du « côté » de l’élève. L’évolution des  résultats de Gaël en mathématiques a confirmé cette démarche.  Le présent texte rassemble la méthodologie de la recherche, la transcription des préparations des séances et des entretiens que l’auteur a conduit avec l’enfant, la transcription des commentaires immédiats, ainsi que celle de l’analyse menée avec ses collaborateurs 3 mois plus tard. Lire la suite

D’un problème à l’étude a priori d’une situation didactique 1982

Vendredi, 30 mars 2012 | 5 429 vus
Résumé : L’ingénierie didactique, telle qu’elle était conçue en 1982 dans le cadre de la théorie des situations. Une première partie (39-51) consiste en une courte introduction de la terminologie de l’époque : concept de situation,  modélisation, situation-problème,  situation quasi isolée (aujourd’hui situation mathématique), modélisation de l’élève et du sens de ses activités, illustrée d’un exemple de préparation d’une séquence d’enseignement et d’analyse de son déroulement et des résultats attendus. L’énoncé banal est réinterprété de façon à faire apparaître les diverses variables de la situation envisagée, à identifier les procédures et à calculer leurs propriétés ergonomiques et leurs domaines de meilleure efficacité.  La deuxième partie (51-60) est une étude des modèles implicites d’action et de leur rôle mathématique et heuristique entre la résolution d’une situation et l’apprentissage d’un concept. Ce texte marque une étape importante dans la mise au point du vocabulaire, encore hésitant, de la TSD, et ses méthodes  d’études déjà bien développées. Lire la suite

Le contrat didactique et le concept de milieu: DĂ©volution 1990

Vendredi, 3 février 2012 | 15 600 vus
Résumé : Ensemble des conditions extérieures dans lesquelles vit et se développe un individu humain, le milieu joue un rôle important dans la détermination des connaissances que le sujet, son antagoniste, doit développer pour contrôler une situation d'action. Les théories modernes lui assignent un rôle fondamen­tal dans les apprentissages. De ce point de vue, une part importante de l'en­seignement paraît consister en la réorganisation d'un milieu favorable aux adaptations a-didactiques. Encore faut-il savoir quelles conditions didactiques de dévolution il convient de réaliser pour que l'élève puisse entrer dans un tel contrat. Dans une situation de validation d'un savoir, le milieu devient, de plus, le lieu de fonctionnement et la référence, implicite ou explicite, des connaissances correspondantes. II devient donc par là un objet culturel et épistémologique d'enseignement. Lire la suite

Le cas de Gaël 1999

Samedi, 18 novembre 2017 | 6 236 vus
Résumé La théorie des situations didactiques tient un rôle central dans les recherches sur l’enseignement des mathématiques en France depuis le début des années 70. Un des concepts principaux de cette théorie est « le contrat didactique », un aspect complètement implicite mais essentiel des relations entre l’enseignant et l’étudiant  Dans cet article, nous rapportons la séquence d’enseignement qui a provoqué la formulation initiale de ce concept et qui a validé les premières applications de la théorie. Gaël est un enfant intelligent mais en échec électif en mathématiques. Il est un des neuf cas étudiés entre 1980 et 1985 (au COREM de Bordeaux). En l’observant en classe et en lui proposant diverses situations, didactiques ou a-didactiques, nous avons émis l’hypothèse que Gaël mettait en œuvre une stratégie d’évitement du « conflit de savoir »... Lire la suite