RP 2016-2 Observation et Théorie des situations didactiques

Vendredi, 11 mars 2016 | 954 vus
RP2016-2 Observation et Théorie des situations didactiques Mots-clefs : Observation, Théorie, situations didactiques, COREM La théorie des situations est seulement un instrument théorique pour permettre l’essentiel : l’Observation scientifique directe des épisodes didactiques de l’éducation en Mathématiques, afin de les connaitre et de les comprendre. Elle n’a aucune visée d’application à court terme. Elle a déjà permis de mettre à l’épreuve un grand nombre de croyances didactiques classiques par des contre exemples systématiques. Mais ces contre exemples ne sont reproductibles que dans des conditions comparables à celles réunies au COREM. Ils ne le sont pas dans l’environnement pédagogique et culturel actuel. Ils ne doivent pas servir à détruire le système très complexe des pratiques classiques mais à développer une science authentique qui en fera accepter les limites et distinguer les moyens. Deux exemples clairs : « l’évaluation de masse » a nourri un empirisme caricatural qui a servi de justification à des sanctions d’une brutalité inouïe et d’une inefficacité remarquable. Et la technologie informatique exploitant la Didactique spontanée ne fait pas mieux. Toutes ces extrapolations d’une culture multimillénaire réduisent l’instruction à l’enseignement de textes ou de réflexes, mais elles ne peuvent pas la remplacer. Elles montrent qu’on en soupçonne les limites, mais elles conduisent surtout à la disqualifier et à la détruire pour des raisons mercantiles. Une connaissance scientifique de l’enseignement d’un « objet de savoir » ne peut pas se concevoir sans la possibilité d’en observer d’abord les manifestations in vitro et in vivo. L’enseignement classique des mathématiques est fondé sur l’enseignement de textes et sur la reproduction de textes. Il ne peut pas être analysé avec, pour seuls appuis, des sciences classiques comme la psychologie, la sociologie… d’une part, et les mathématiques d’autre part. Les premières ne peuvent qu’ignorer ce qui est spécifique de la connaissance dont l’acquisition est visée et ce qui en fait l’essentiel ; les secondes ne ... Lire la suite

Questions au sujet des documents du COREM Guy Brousseau (2013)

Vendredi, 13 décembre 2013 | 1 429 vus
Questions au sujet des documents recueillis au cours des expériences du COREM à l’école Michelet de Talence : Que sont ces documents du COREM ? A quoi servaient-ils ? Pourquoi sont ils peu homogènes et incomplets ? Quels en ont été les principaux artisans ? Aujourd’hui, ces documents  sont à la disposition des chercheurs : - sur Visa (de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon) - au CREM Guy-Brousseau de l’Université Jaime 1. Pourquoi était-il nécessaire de conserver ces documents papiers ? Pourquoi sont-ils archivés en Espagne ? Mots clés : COREM ; conditions des recherches ; épistémologie expérimentale ; observation. Titre de l’article : Questions au sujet des documents du COREM Auteur et laboratoire à l’époque de la publication : Guy Brousseau, Laboratoire Cultures, Education, Sociétés (LACES), Université Bordeaux 2. Langue du texte : Français Date de production : 2013 Nombre de pages : 11 Nature du texte : présentation d’un  corpus Pour lire ou télécharger : Quelques questions documents recueillis COREM_2013 Lire la suite

L’enseignant dans la théorie des situations didactiques 1995

Vendredi, 3 février 2012 | 4 899 vus
Résumé : Il s'agit dans ce cours : - de repérer les très nombreux assujettissements de l'enseignant qui s'actualisent successivement ou, et surtout, simultanément dans la relation didactique ; - de les modéliser en termes de "situation didactique" c'est à dire en "jeux" formels qui inscrivent les décisions possibles dans des stratégies, (et les décisions observées dans des stratégies "optimales"). Les décisions qui nous intéressent sont déterminées par les caractères spécifiques du savoir visé et de son usage par les élèves. Les stratégies optimales sont conditionnées par des contraintes que la didactique a pour objet de mettre en évidence ; - de se donner les moyens de confronter les modèles théoriques à la contingence. Celle ci est appréhendée, et même construite, en traitant les observations possibles (de classes, de cours, de textes) à l'aide d'objets et de méthodes adéquates mais moins spécifiques. Lire la suite

L’observation des activités didactiques 1978

Mercredi, 25 août 2010 | 3 862 vus
Résumé. Ce texte est une sorte de manifeste où l’auteur détermine les phénomènes didactiques comme « ceux qui ne peuvent être compris sans que l’on fasse intervenir la spécificité du savoir et sans qu’on doive en sortir. Il définit la didactique comme projet social de faire approprier un savoir et la Didactique comme la science qui l’étudie. L’observation et ses conditions limites y est fondée sur une théorie commune au processus génétique des connaissances mathématiques et à celui de recherche en didactique. Il présente l’organisation du système d’observation qu’il a créé autour des écoles Michelet de Talence et qui deviendra le COREM Dans une deuxième partie, il étudie les types d’observation et les problèmes qui s’y posent suivant les types de recherches. Il évoque les méthodes d’analyse fondées sur la sémiologie et sur les statistiques. Lire la suite